ISTENQS
Ici se termine enfin
Notre quête Spirituelle

La perfection

Thierry  Vissac

 

 

La perfection est un concept. Il repose sur une vision du monde personnelle ou collective. L'idée de perfection est issue d'une perception divisée. La perfection implique l'existence d'une imperfection et ces deux colonnes sont mouvantes d'une personne à l'autre, d'une civilisation à l'autre. De ce point de vue, personne et rien n'est jamais parfait. C'est ce que dit la sagesse populaire. Par conséquent, du point de vue de nos colonnes "bien et mal", la perfection n'existe pas. Et nous pouvons, comme beaucoup, nous en tenir là.

 

Pour l'ego, perfection rime avec confort, tranquillité, projets aboutis, possessions durables etc. Tout ce qui bouscule ce petit univers de confort personnel est considéré imparfait. Une vie basée sur la tentative de maintenir cet univers en ordre et selon nos vues est vouée à l'échec et au sentiment permanent de l'imperfection de la vie ("la vie est mal faite!"). Mais le mot est utilisé ici dans une autre optique, une autre Vision, non-duelle. 

 

La vie est parfaite parce qu'elle est Divine. Nous disons parfois aussi qu'elle est "juste". Dans ce sens, il est possible que cette vision de la perfection se rapproche de cette jolie expression : "l'imperfection heureuse". Dans la Vision d'Unité du monde, la perspective est bien plus vaste que celle que nous autorise l'ego. Là où l'on peut voir une calamité, depuis le regard de l'ego, il y a le profond sentiment de la justesse du flot (du "Plan Divin", disent certains, pour rapprocher intellectuellement le flot de la vie du fonctionnement mental, comme si le "mental de Dieu" faisait des projets).

 

Ce qui est Juste et Parfait ne peut être expliqué par le mental et sa vision à deux colonnes. Les événements de la Vie ne peuvent réellement être éclairés par des explications. Ainsi, pour quelqu'un qui vit dans la révolte d'une situation difficile, il est souvent impossible d'élargir la vision au-delà du sentiment de perte, d'imperfection, d'injustice. Avec l'éveil, le regard devient plus panoramique, d'une certaine façon, il inclut le champ infini des possibilités, il les prend avec l'acceptation du cœur. Le mental peut ne pas avoir de mots pour le dire, mais on sait alors que "ce qui est" est "juste".

 

"Je suis parfait", "tout est parfait", sont des formules qui tentent d'exprimer la reconnaissance profonde qu'il n'y a rien à changer, pas de croisade à armer, en soi ou hors de soi. C'est la reconnaissance que "ce que je suis" est le produit permanent de ce flot Divin de l'existence.

"Ce n'est pas ainsi que je voulais être", "Ce n'est pas ainsi que je voulais que les choses soient", est la vision de l'ego., T

 

"Je suis parfait" est la vision d'unité. Cette dernière n'est pas produite par la pensée mais par la révélation intime et radicale du Réel. Il ne s'agit donc pas de se le répéter mais de le réaliser intimement. 


 

© Thierry Vissac. Textes, photos et dessins sur toutes les pages du site