ISTENQS
Ici se termine enfin
Notre quête Spirituelle

 

 

Un seul continent




Thierry Vissac


 

L'individualité est une île fortifiée perdue dans l'océan. 

Elle ignore longtemps qu'elle est reliée à toutes les autres terres par les fonds marins. Son regard ne couvre que la surface, la partie visible de son existence. 

L'île se sent seule, son regard ne porte pas très loin et elle se prend à rêver qu'elle pourrait s'unir à une autre île qu'elle ne connaît pas encore. Mais elle est en même temps très méfiante à l'égard de tout ce qui l'approche. Cette relation d'attraction/répulsion avec le reste du monde la conduit à espérer tout en consolidant en même temps ses fortifications. 

Celui qui ose l'aborder est reçu avec sécheresse. L'île apparaît toujours un peu inhospitalière au nouveau venu. Elle ne dévoile pas facilement ses trésors cachés. Qui plus est, si elle voit s'approcher quelqu'un qui voudrait lui confier qu'elle n'est pas isolée, elle se ferme un peu plus, prétextant qu'elle sait très bien ce qu'elle est et que le donneur de leçon peut bien retourner se perdre vers d'autres horizons. 
Pourtant, si l'île reste livrée à sa connaissance partielle, à la vision personnelle de son existence, son regard reste limité à ce dont elle a l'habitude. Quelques rares îles téméraires ont découvert spontanément leur Unité avec l'Univers mais, pour la plupart, les fortifications et la méfiance chronique, le repli sur soi, les gardent perpétuellement dans l'espoir ...tout en s'interdisant de le voir satisfait un jour.

Peut-on laisser l'île fermée sur sa certitude suicidaire alors que l'on entend son appel désespéré ? C'est parce que cela est impossible que l'abordage des îles, malgré les coups de semonces, est une ancienne mission. L'île est toujours ouverte à une conversation sur la solitude des îles, mais elle regarde d'un mauvais oeil celui ou celle qui se sent inspiré à élargir son champ de perception. Bien sûr, elle ne le voit pas de cette façon. Elle a une longue expérience du monde, et elle peut même prouver que certains présomptueux en voulaient surtout à ses trésors cachés. Alors, n'a-t-elle pas raison de se protéger, hein ? 

Pourtant, à force d'abordages, quelque chose va, comme un grain de sable, se glisser dans son regard figé. Avant cela, il y aura des mutineries et des tempêtes. 

La réalité de la Vision d'Unité est un tremblement de terre qui s'étend et secoue maintenant toutes les îles. Il faut souvent que l'île tremble jusque dans ses fondations pour qu'elle réalise que le socle de son existence est Unique.

Accepter le tremblement est le salut de l'île. Elle le craint, elle le pressent, et tout son être semble le repousser en même temps qu'il l'appelle. C'est pourquoi, elle ne peut découvrir son Unicité absolue que dans ce qu'elle interprète comme l'allégeance à "un autre", de qui elle se méfie, pour découvrir finalement qu'elle n'est rien d'autre que lui.

L'acte d'Amour du présomptueux, celui qui l'aborde contre son gré et ses habitudes, ne peut être reconnu comme tel qu'au moment de la révélation. Et quelques îles parviennent à se défendre suffisamment bien pour retarder cette révélation. Mais la nature véritable de l'île ne peut rester ignorée longtemps. 

Et l'océan porte tant de marins qui ne se lassent pas de ses abordages...

© Thierry Vissac, Textes, photos et dessins sur toutes les pages du site .