ISTENQS
Ici se termine enfin
Notre quête Spirituelle

 

Les seigneurs

de l'intellect

 

 

 

 

Les seigneurs de l'intellect vénèrent le contenant et oublient ce qu'il devait contenir. Ils attirent le dialogue dans des sphères de la pensée qui brillent d'une lumière froide. Leur parole aride est comme un arbre mort, même si l'apparence de l'arbre est maintenue. 
 
Tu te laisses séduire par les jeux des seigneurs de l'intellect parce qu'ils te donnent l'impression de ne pas être à la hauteur si tu n'y participes pas. La crispation du mental mobilise la conscience dans l'espace étroit de la pensée. L'intelligence est mise au service du pouvoir de la pensée, bien maigre à l'égard de ce qu'elle croit commenter. C'est, je crois, le véritable sens de la "fausse prophétie". Dans l'espoir fou de sa quête vers "les hauteurs", le chercheur peut brûler son innocence dans ces rivalités tout en croyant participer à quelque débat élevé.
 
La référence est dans ton cœur car il s'y trouve un baromètre qui permet de ressentir la sève... ou son absence.

Chaque fois que l'on s'engage dans la danse infernale des mots et le voile qu'ils placent devant le Réel, on peut ressentir la crispation dans le cœur. Ce n'est pas une faiblesse mais la réponse du baromètre en soi, le signal de l'absence de sève.

Chaque fois que l'innocence est taillée en morceaux parce que tu crois devoir subir cette compromission, tu participes à l'assèchement du cœur. Pour chaque parole entendue ou prononcé, nous savons maintenant reconnaître si c'est l'amour qui nous guide ou si nous jouons à d'autres jeux.

Notre nature n'est pas conceptuelle. Allons à sa rencontre.

 

Thierry Vissac


© Thierry Vissac, Textes, photos et dessins sur toutes les pages du site .